18 juin 2013

La parole dépassée

La parole et le langage étaient réservés à un cercle plus étroit, plus intime, et à des fonctions plus nobles, la littérature, la discussion philosophique. Puis on a fini par trouver fatigant et peu gracieux l'effort d'articuler, surtout s'il faut manger en même temps. La langage, voué seulement à des arts inutiles, se détachait de la vie. C'était, pour ainsi dire, du latin et la littérature perdait tout intérêt. On avait déjà dépassé le langage.
Pierre Cassou-Noguès Lire le cerveau (Seuil)

Une inquiétante perspective à laquelle conduirait le développement et la diffusion universelle d'un appareil comme le Brain Reader, un lecteur de cerveau très perfectionné. Le philosophe parisien nous emmène dans l'exploration de perspectives déroutantes en neurosciences. Un billet bientôt ici.

Commentaires


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire