28 juillet 2014

Paradoxes d'écrivains


La seule excuse de Dieu, c'est de ne pas exister. (Stendhal)

Citation extraite de Éloge du contraire de François Bott (éditions du Rocher).

Commentaires


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire