28 août 2014

Paradoxes d'écrivains

L'éternité c'est long, surtout vers la fin.
(Franz Kafka ? / Woody Allen ?)

Citation extraite de Éloge du contraire de François Bott (éditions du Rocher)

15 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la photo (ou le tableau ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il s'agit d'une photo qui a subi un post-traitement du genre Photoshop. Malheureusement je n'en connais pas l'auteur...

      Supprimer
  2. Il y a des évidences qui valent leur poids !
    Belle photo brumeuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aurait pu attribuer ce mot à Woody Allen ou Pierre Desproges.
      Bonne journée.

      Supprimer
  3. Il est vrai que ce n'est qu'après très longtemps qu'on commence à trouver..le temps long!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens que vous avez fait il y a quelques temps un sujet sur l'éternité. Je regrette de ne pas avoir disposé de cette phrase de Kafka pour agrémenter votre billet ;)
      Bonne soirée.

      Supprimer
  4. Je connais la citation, mais je ne savais pas qu'elle était de Kafka.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François Bott la donne de Kafka et je lui fais confiance, peut-être a-t-elle plusieurs auteurs ?
      Bonne journée Aifelle.

      Supprimer
  5. Boris Vian, toujours droit au but !
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vian ? On l'attribue aussi à Woody Allen.
      J'espère que votre projet (livre édité) se concrétisera.
      Bon week-end.

      Supprimer
    2. Belle image crépusculaire. Pour Kafka, je suis dubitative, dommage qu'on indique trop rarement les titres quand on cite. Bon dimanche, Christw, malgré la pluie.

      Supprimer
    3. Après avoir fait confiance à François Bott (pour Kafka), je choisis de corriger mon post avec une indécision :)
      Bonne semaine Tania, en plaçant cette citation, j'avais en tête cet été qui n'en finit pas d'être long-pluvieux. Suffisait que je le dise : il va faire beau.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Au fond, peu importe qui l'a dit : c'est une jolie phrase pleine de sens et d'humour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie votre sens de l'à-propos. Merci Antigone.

      Supprimer