17 octobre 2014

À main nue

Les mains en l'air et la caisse, ou je lui casse l'échine !

14 commentaires:

  1. Mais c'est qu'il aboie en plus :-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup l'horreur de la bibliothécaire/libraire : nous savons ce que c'est... Prendre un livre en otage, non, mais !

      Supprimer
  2. Le comble de l'horreur, oh oui!;-)

    RépondreSupprimer
  3. Je vais envoyer ce dessin à une de mes amies qui est bibliothécaire : elle sera d'accord qu'il est préférable de donner la caisse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saluez votre bibliothécaire de ma part. Bon week-end !

      Supprimer
  4. Très bien vu! lui casser le dos, l'écorner, renverser du café dessus, le laisser tomber dans la baignoire... mais quelle horreur ne fait-on pas subir à ces pauvres livres ;-)
    (mais pourquoi les bibliothécaires seraient-elles des mémères à cardigan et à lunettes ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si, en bibliothèque et en librairie, des blondes à forte poitrine contribuaient à sauver le financement des bibliothèques publiques et le marché du livre... ?
      ;-))

      Supprimer
  5. Bonjour Christw, pauvre livre qui n'a fait de mal à personne (à moins qu'il ait provoqué l'ennui). A côté de chez moi, j'ai une nouvelle bibliothèque: ce sont des jeunes hommes et femmes qui sont aux commandes. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les livres, victimes innocentes... Bon vent à la nouvelle bibliothèque de votre quartier !

      Supprimer