10 octobre 2014

Best-seller

Écoute, nous sommes désolés.
Si nous avions su que tu deviendrais écrivain,
nous aurions été de meilleurs parents !

14 commentaires:

  1. Très drôle, mais, si je peux me permettre, "Look" serait plutôt "Ecoute"…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité longtemps, et finalement, après votre avis, je crois que Écoute est plus...parlant. Je change.
      Merci.

      Supprimer
  2. Dans un contexte où l'autofiction a le vent en poupe, cette caricature est tout à fait d'actualité ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les aléas de l'autofiction, les aléas d'avoir un enfant qui réussit en littérature...

      Supprimer
  3. Dans certains cas, ça doit se passer beaucoup plus mal ... il est vrai qu'il est de plus en plus inconfortable d'être parent avec un écrivain, vu ce qu'ils étalent de nos jours, sans précaution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'humour mis de côté, je ne sais si un sentiment de rancune habite parfois des auteurs. Je n'ai pas d'exemple en tête.

      Supprimer
  4. D'un autre côté, s'ils avaient été de "meilleurs parents" serait-elle écrivain ?
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commentaire subtil qui approfondit le sourire.
      Merci K.
      Bon week-end.

      Supprimer
  5. Mon prochain billet de lecture va tout à fait dans ce sens ! Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je l'attends avec une certaine impatience. Bon week-end.

      Supprimer
  6. Les parents, c'est un peu le fond de commerce des écrivains, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie expression, amusante, et vraie !
      Je lisais il y a peu les rapports d'écrivains avec leur mère (Magazine Littéraire), c'est stupéfiant en effet, je songe à Gary par exemple, il écrivait en quelque sorte «pour elle».

      Supprimer
    2. Oui, mais il écrivait qu'il l'aimait. Je suis toujours stupéfaite et navrée de voir tous ces auteurs qui cassent du sucre sur le dos de leurs parents : comme s'ils construisaient leur vie sur les décombres d'une autre vie. C'est quand même dommage. Les bons parents, les parents parfaits, cela existe-t-il ? J'en doute fortement. Par contre, des gens maladroits, il y en a partout.
      Je ne parle pas, bien sûr, des parents tortionnaires que la justice doit punir.
      Bon dimanche.

      Supprimer
    3. Merci Bonheur pour cette intervention appuyée. Je ne sais pas quel auteur vous visez en particulier ?
      Je trouve que ces brefs dessins d'humour contiennent beaucoup de réflexions potentielles, ils sont parfois plus évocateurs que de longs textes argumentés.
      Bon dimanche !

      Supprimer