15 décembre 2014

M'ma mentait

M’ma avait l’art de rendre vivants les fantômes et, inversement, d’anéantir ses proches, de les noyer sous ses monstrueux flots d’histoires inventées. Je te jure, mon ami, elle t’aurait raconté mieux que moi l’histoire de notre famille et de mon frère, elle qui ne sait pas lire. Elle mentait non par volonté de tromper, mais pour corriger le réel et atténuer l’absurde qui frappait son monde et le mien.


Femme algérienne, d'après une photo de Marc Garanger © Culturebox

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire