5 juillet 2015

Épilogue malheureux


– C'était bien le livre ? Qui meurt à la fin ?
– La batterie.

6 commentaires:

  1. Hé oui... Il faut toujours avoir un livre papier de secours...

    RépondreSupprimer
  2. Insupportable frustration ! Vive le papier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends l'avis d'une non convaincue par le numérique....

      Supprimer
  3. J'abonde dans le sens de la caricature... et de Keisha et Aifelle : vive le papier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une... Je ne crois pas que le livre imprimé est prêt de disparaître. J'avoue quand même que la liseuse (la tablette à présent, mais un peu lourde je trouve) me rend de fiers services dans certains cas.

      Supprimer