5 décembre 2016

Habitée

"Dans sa perplexité, Simmele fixait la clarté, quand celle-ci se mit à vibrer ; on eût dit que les ondes lumineuses se matérialisaient. Simmele était si troublée qu'elle en oubliait d'avoir peur. Petit à petit, une femme se dessinait. Simmele reconnut d'abord un front, puis des yeux, un nez, un menton, un buste... La femme ouvrit alors la bouche et se mit à parler, avec une solennité quasi religieuse.
«Simmele, ma fille, fit la voix, apprends que je suis Esther Kreindel, l'épouse de Reb Zorach Lipover. Il n'est pas d'usage que les morts interrompent leur sommeil éternel, mais je ne saurais reposer en paix car mon époux me réclame sans cesse jour et nuit. Les trente jours de deuil se sont écoulés et pourtant ses lamentations se renouvellent car il ne peut m'oublier. Si je pouvais m'arracher à la mort, je ne serais que trop heureuse de revenir à la vie et de retourner auprès de lui. Mais mon corps est enseveli à sept pieds de profondeur et les vers ont déjà rongé mes yeux. Aussi m'est-il accordé, à moi qui suis l'esprit d'Esther Kreindel, de choisir un autre corps. [...].»"

Isaac Bashvis Singer - Esther Kreindel la seconde (du recueil Le dernier démon)


6 commentaires:

  1. Vous me donnez sérieusement envie de replonger dans Isaac B. Singer !

    RépondreSupprimer
  2. je retrouve bien tout ce que j'aimais chez cet auteur .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il donne envie de lire, d'écouter la suite.

      Supprimer
  3. Bonsoir Christw, je n'ai encore rien lu de cet écrivain, il faut que je répare cet oubli. Merci de m'avoir donné envie. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture si vous décidez d'y aller ! Bon week-end.

      Supprimer