21 décembre 2016

Où ?

Oui je peux sans mentir, assieds-toi, pédagogue,
Affirmer avoir lu tout mon Gogol aux gogues.

Daniel Pennac - Comme un roman (1992)


8 commentaires:

  1. Mes "gogues" ressemblent à une petite bibliothèque, des lectures pour tout âge. Il n'y a pas de toile de grand maître, je n'ai pas les moyens d'Henri Miller, par contre c'est un peu foutoir comme dans les WC de Charles Bukowski.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serait-ce parce qu'on en fait là qu'on en lirait là ?
      :-)

      Supprimer
  2. Oui, oui.:-)
    Je dois cette habitude à mes ancêtres. Enfant dans les années 60, je n'avait pas le droit en journée d'aller aux WC intérieurs, pour économiser l'eau potable (autrefois, ils avaient le soucis de préserver la planète). Donc j'allais dans "la cabane au fond du jardin" où les feuilles des journaux servaient de papier toilette, je lisais les articles de ces "feuilles de choux" avant usage. J'y ai passé du temps en ces lieux...sauf les hivers!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ces anecdotes. Des lectures inopinées qui conduisent quand même, un jour ou l'autre, aux meilleures feuilles de presse...
      Dans mon cas, c'était souvent les aventures de Lucy Luke,Buck Danny ou de La Patrouille des Castors qui agrémentaient mes séances aux WC. Par bonheur, je n'ai pas souvenir d'avoir dû en déchirer une feuille...

      Supprimer
  3. Lieu d'aisances ou baignoire m'évoquent des lectures de jeunesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit plus haut, c'est aussi mon cas. Sauf pour Salammbô, je me souviens avoir emmené quelques fois le livre aux toilettes, vers 13 ou 14 ans. Incapable de mieux situer/expliquer ce souvenir.

      Supprimer