3 mai 2017

Le message

"Si les connaissances de l'Homme à travers les siècles se sont enrichies pour déboucher sur notre monde moderne, c'est bien que le message s'est complexifié depuis les origines. Cela, nous le devons à quelques hommes qui ont ajouté à ce que leur avaient donné les autres une part sortie d'eux-mêmes et que le message ne contenait pas avant eux. Les autres sont morts, bien morts, alors qu'eux vivent encore en nous, souvent inconnus mais présents. Ils vivent encore en nous puisque ce qu'ils ont apporté au monde humain continue sa carrière au sein de notre système nerveux. Nous savons que ce qu'ils ont apporté au monde, c'est une construction neuve qu'ils ont fait naître des associations rendues possibles par les zones associatives de leur cortex orbito-frontal. Ne sont-ils pas les seuls en réalité à pouvoir assumer pleinement le nom d' « Homme » ?"

Henri Laborit  - Éloge de la fuite


5 commentaires:

  1. L'oeuvre d'Henri Laborit est incontournable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me dis la même chose. Merci de m'avoir aiguillé.

      Supprimer
  2. Vous me donnez envie de le relire. Je ne le trouve plus dans ma bibliothèque. J'ai du le prêter. Je vais le racheter. Merci. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un ouvrage d'une extrême lucidité qui peut désenchanter (mais ce serait une erreur). J'y reviendrai dans un billet complet mais je ne l'ai pas encore terminé, ni d'ailleurs complètement intégré. Pour tout dire, je m'y complais et tente, modestement, d'y philosopher.

      Supprimer
    2. Et bon dimanche Bonheur !

      Supprimer