4 octobre 2013

Hommage au voisin


Passer chaque jour la fontaine sans souvenir de celui pour qui vivre était écrire, écrire et écrire...

Pensée pour Jacques Izoard  (1936-2008) de Liège, du quartier voisin. 

Jamais je ne te touche
et jamais je ne te dis
qu'ensemble nous vivrons.
Fuir me suffit
L'avenir s'éloigne
(Écrit sur un carton de bière)
Commentaires



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire