21 décembre 2013

Joie !

Dans les derniers mois, ce blog n'a pas choisi l'optimisme, le facile, le serein. Depuis le réel trop abrupt qu'on fuit dans l'illusion jusqu'aux philosophes tristesen passant par les difficultés communautaires de la Belgique ou les amours défuntes d'un romancier du pays, l'impression générale peut ressembler à une complaisance dans ce qui dérange, ne prête pas à sourire. Changeons le cap ces quelques prochains jours.
L'endroit du décor, travail d'un homme optimiste, est désormais achevé au rythme d'un chapitre chaque matin, studieusement, parfois repris en cours de journée, car intégrer la philosophie n'est pas facile, il faut laisser la parole reposer, reprendre à une lumière renouvelée, à une heure autrement éclairante. Ce livre rassemble des articles de Raphaël Enthoven parus dans Philosophie Magazine à l'initiative et la contrainte amicale de Fabrice Gerschel (directeur de la publication) et Alexandre Lacroix. Près de la fin, la joie, thème bien de l'auteur, à contre-courant des philosophes sombres.  

Extrait (dialogue fictif page 146):

- À te croire, la joie est plus sérieuse que la tristesse.
- À tous égards: la joie est le sérieux suprême de ceux qui ne se prennent pas au sérieux, le gai savoir qui ne chasse pas les idées noires, l'art de souffrir sans souffrir de souffrir, la faculté presque animale d'être le contemporain de ses émotions et d'en accueillir les contradictions sans les juger, l'aptitude à vivre et revivre chaque chose comme la matière du livre à venir, la puissance d'une incertitude qui éprouve le devenir comme une promesse renouvelée, qui remplace l'inquiétude par la confiance et les larmes par la méditation, qui oppose à la déception le refus de l'espoir et, ce faisant, obtient du réel davantage qu'il n'offre: tel un deuil réussi qui transforme une perte en occasion de vie, la joie opère la conversion du souvenir en avenir, du chagrin d'amour en littérature, du «devoir de mémoire» en leçon pour demain. En acceptant le présent, elle en fait un cadeau. Loin de fuir le réel ou de nous en distraire, la joie porte le témoignage de la vie au cœur même du malheur. [...]. 
Raphaël Enthoven sera à Liège le 16 janvier prochain à l'occasion d'une conférence sur l'art du réenchantement de Proust.
Dans les prochains jours, restez ici en compagnie de quelques divertissements quotidiens autour du livre. Profitez des fêtes, soyeux joyeux !
À bientôt.

Commentaires






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire