28 décembre 2014

Sous le sapin


En dormance sous l'ouate des fêtes, je renonce à des billets prolongés pour déposer sous le sapin trois lectures de fin d'année, dont je vous entretiendrai plus amplement aux premiers moments de 2015 :

La peau de l'ours : le beau chant de la bête faite homme, grâce à l'étincelante Joy Sorman. 
Au-delà du lac : un Suisse, un grand nouvelliste, découverte inattendue, Peter Stamm.




J'ai laissé, le temps de ce sapin garni, Nicolas Hulot voltigeant en kitesurf, accroché à ses vents océaniques et rêvant d'espaces. Lui qui garde le cap et respire après avoir étouffé dans la galère politicienne. C'est à l'urgence écologique, à lui pourtant vivement controversé pour ses choix et ses amitiés, que je laisse le dernier mot : 

Tant qu'on n'est pas convaincu du diagnostic, le statu quo est envisageable, on peut continuer comme avant. Nous sommes à un carrefour et il existe des voies de transition qui nous permettraient de faire un saut qualitatif, de redonner un sens au progrès, de flécher notre technologie, notre recherche, nos investissements en fonction des nouvelles contraintes du XXIè siècle. Construire un monde. Ne plus le regarder se défaire devant nos ordinateurs... (Nicolas Hulot - Plus haut que mes rêves )

17 commentaires:

  1. Réponses
    1. L'an a fait son temps, vive l'an !

      Supprimer
  2. Ah, ce cher Nicolas… Toujours plus haut que ses rêves…
    http://www.acrimed.org/article2498.html
    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un article qui fait sérieuse contrepartie aux déclarations, forcément sur la défensive, que Hulot tient dans le livre. J'ai pourtant moins envie de m'en prendre à lui qu'aux décideurs qui perpétuent un statu quo déplorable malgré les sommets pour le climat bourrés de bonnes intentions sans conséquences.

      Supprimer
    2. Merci en tout cas pour le lien très instructif. Amicalement.

      Supprimer
  3. Oh oui, il a bien neigé sur les sapins, les parcs, les toits... Les trottoirs verglacés (malgré l'obligation de libérer un passage pour les piétons) sont assez périlleux, mais que la lumière est belle !
    Bonnes lectures, Christw, au plaisir de vous lire après la trêve des confiseurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'hiver reprend ses grands airs. Bonnes lectures au coin du feu !

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup lire Peter Stamm, vous conseille en passant Paysages aléatoires, un régal, et vous souhaite une belle année 15 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends note de ce titre qui ne figure pas au catalogue Christian Bourgeois. Mes meilleurs vœux pour 2015 !

      Supprimer
  5. J'attends avec curiosité d'en savoir plus sur vos lectures et vous souhaite une année 2015 la meilleure possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous faites de belles découvertes livres, bonne année Aifelle !

      Supprimer
  6. De la neige, un lac et un ours..voilà qui promet!
    Bonne fin d'année, excellent début aussi si on ne se "voit" pas...car lire c'est voir aussi, non?
    Bien amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que les e-relations, quand elles prennent le ton du respect, de la compréhension et de la confiance – l'essentielle fidélité aussi –, comme c'est le cas dans nos échanges à travers les blogs, sont une belle façon, en effet, de se «voir» et de communiquer richement. Et si l'on ne se rencontre pas de visu, perdant ainsi les agréments des réunions conviviales usuelles, nous évitons le côté parfois astreignant, parfois rugueux, du face à face réel. Certains parleront de communications aseptisées, mais je n'aime pas ce terme.

      Merci encore, bonne fin d'année Colette.

      Supprimer
  7. La neige était au rendez-vous de ce noël à Annecy elle a même mis la pagaille pour les non initiés
    Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année
    Et je coche Peter Stamm pour mon panier de bibliothèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu/entendu les informations en France...
      De belle fêtes également, comme vous n'aimez pas trop les nouvelles, Stamm fait aussi des romans, voir le lien du billet.

      Supprimer
  8. Merci pour vos voeux, Christian.
    Et si, il existe au catalogue Bourgois, en suivant le lien de votre billet, page 3, surprise : http://www.christianbourgois-editeur.com/catalogue.php?page=3&IdA=110 ! Je crois même l'avoir vu en poche ailleurs... mais si vous en trouvez en bibli, piochez au hasard, n'importe lequel, ils sont bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je l'avais zappé. Je crois avoir vu le titre en question en 10/18.

      Supprimer