14 septembre 2014

Bibliothèque


Kindle, Nook, Sony reader, Kobo... 
Je le dis, Hardwick, c'est une bibliothèque impressionnante.


12 commentaires:

  1. C'est ... glaçant. J'ai du mal à en sourire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aifelle, j'espère que vous vivez une bonne rentrée, malgré les dessins glaçants que je me suis permis de proposer. Ils sont moins destinés à faire sourire qu'à susciter des réflexions, encourageantes ou pas, sur l'avenir du livre tel que nous l'apprécions.
      Notez encore que jusqu'ici, les liseuses numériques proposent des livres sous la forme séquentielle habituelle transposée en numérique. Cela évoluera sans doute avec les prochaines générations qui n'auront connu que le dématérialisé.

      Portez-vous bien, bonne semaine !

      Supprimer
  2. Si ma bibliothèque personnelle était ainsi, j'aurais moins de mal actuellement à tout déménager ranger trier... Mais , heureusement, mes livres sont bien matériels (et lourds) et je m'en réjouis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut s'en réjouir sauf s'il est question de les déménager. Au final, j'aime autant, comme vous, avoir en main un livre épais et physique qu'une liseuse, même si je trouve celle-ci pratique. J'ai peur de faire le pas "tablette", auquel cas je serais encore plus tenté de vagabonder de-ci de-là (alors que ma liseuse déjà obsolète(!) est peu pratique en wifi).

      Merci de venir en visite Keisha, de mon côté je suis toujours un peu "ailleurs" et n'ai pas trouvé la disponibilité pour faire tranquillement le tour des blogs habituels.

      À très bientôt.

      Supprimer
  3. Bonjour christw, il est sûr que les liseuses font un gain de place indéniable mais les livres "physiques" me manqueraient. Tant qu'ils existent, tant mieux. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola. Oui tant mieux pour les livres tels que nous les aimons. Pourtant il y a dix minutes, je vous écrivais que j'allais chercher les deux Jo Nesbo : ils sont déjà sur ma liseuse ! Est-ce un bien ou un mal ? Pratique quand même.
      J'espère que je vais les lire jusqu'au bout ;)
      Amicalement.

      Supprimer
  4. Je dispose d'une liseuse que j'utilise irrégulièrement : plus particulièrement lorsque je suis en vacances hors de chez omoi, ou encore dnas les transports en commun. Elle ne deviendra pas mon support de lecture principal. Je la joue plutôt "complémentaire" plan B.
    J'espère que ces usages-là perdureront, on ne peut tout dématérialiser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'utilise à peu près dans les mêmes conditions, en complément. Elle permet également de lire des titres obtenus "par la bande", trouvés sur Internet gratuitement, parce que l'on n'a pas nécessairement envie d'acheter tout. Et tout n''est pas en bibliothèque.

      Supprimer
  5. Et bien moi, elle me fait rire, cette caricature... peut-être parce que j'ai à côté de moi alors que j'écris mes étagères pleines de livres :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La caricature est amusante bien sûr, il y a un effet comique venu de l'idée qu'on se fait du monsieur à la pipe dans son fauteuil, à l'allure plutôt classique et traditionaliste, et ses étagères désertes, à l'image du bureau "clean" d'un top manager très "branché".

      Supprimer
  6. ça me fait bien rire et pourtant j'ai le même problème que Keisha: j'ai déménagé, ma maison actuelle est petite, et je ne sais pas où ranger tous mes livres...
    Certains me disent que ces petits objets électroniques sont la solution de mon problème mais j'aime le papier qu'on feuillette ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous comprends, les liseuses ne remplacent pas les "bouquins", même s'ils sont encombrants.
      Umberto Eco avait calculé que s'il devait stocker (étagères, surface habitable, etc...) tous le livres qu'il reçoit, cela lui coûterait 40€ par livre ! Je crois qu'il en envoie dans les prisons notamment... Mais Eco est un cas particulier, gardons bien nos petites bibliothèques ;) ... avec la liseuse comme outil complémentaire.

      Supprimer