6 octobre 2014

À quoi ça sert ?


Mais cette année, c'est la veuve sicilienne, icône énigmatique de je ne sais quel deuil, qui m'a demandé : «À quoi ça sert de...? » J'ai répondu simplement, en regardant mon seul allié, le lecteur : « À quoi ça sert de ne pas lire Nigel Barley ? » La question retournée, même sous cette forme improbable, a rempli son office, reçue dans un silence perplexe.
C'est peut-être ça la bonne réponse, définitivement. À quoi ça sert de ne pas savoir ?

Catherine Henri - De Marivaux et du loft

10 commentaires:

  1. Zut alors, cette réponse arrive un peu tard, mais je la note, on ne sait jamais... (et je recommande la lecture de Nigel Barley, tiens)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez donc à quoi sert de savoir que l'anthropologie n'est pas un sport dangereux... ;)
      J'avoue être quelqu'un pour qui savoir, comprendre, analyser est une priorité, au détriment parfois du côté émotionnel. Que j'aime la réponse de l'auteure ici pour clouer le bec à ceux qui ne comprennent pas qu'on s'intéresse à beaucoup de choses qui n'ont pas d'utilité au quotidien. (Ce que je comprends pour des personnes qui ont des difficultés matérielles, mais ce ne sont pas ceux-là qui demandent «À çà quoi sert...»)
      Alors faisons confiance aux profs, ça sert bien.

      Supprimer
  2. Le livre est dispo dans la bibliothèque de mon quartier, c'est pas de la chance ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bibliothèques de Lyon ne sauraient décevoir la lectrice exigeante que vous êtes ;)
      Bonne semaine.

      Supprimer
  3. J'ai lu aussi Nigel Barley, avec une certaine jubilation. A retenir la réponse ! La version poche c'est une bonne nouvelle, je ne me ruinerai pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous achèterez le Folio, je vais partir en quête du Nigel Barley qui semble avoir des atouts. D'ici je ne sais pas consulter la base de données de la bibliothèque provinciale (je n'ai toujours pas reçu d'explication de la part des techniciens responsables), je verrai sur place.

      Supprimer
  4. Une question essentielle, une super réponse.
    Je ne connais pas (encore) Nigel Barley, je veux tout savoir, héhé, surtout les choses inutiles car, à mon âge, les utiles on en connait pas mal!
    Merci, bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que Barley fait, entre autres,des romans policiers avec un enquêteur anthropologue.
      En apprenant des choses (utiles ou pas), on mesure le plaisir d'apprendre, je trouve. C'est une aventure, au fond : de nouvelles notions ouvrent la porte à d'autres livres qui deviennent enfin accessibles (compréhensibles) et ainsi de suite....

      Supprimer
  5. LOL c'est mon vécu aussi ;-)
    - A quoi ça sert, la littérature?
    - A rien: tu peux très bien vivre sans!
    Et bizarrement, ça les convainc qu'il y a peut-être quelque chose d'intéressant à y trouver
    (à part ça ils sont adorables et je les aime beaucoup beaucoup ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends là un avis autorisé !
      Et d'accord : ils sont adorables et aimons-les bien !

      Supprimer