7 juillet 2015

Impénétrable


LE JOURNALISTE : Certains disent ne pas comprendre ce que vous écrivez, même en lisant deux ou trois fois. Quelle approche leur conseilleriez-vous ?

FAULKNER : Lire une quatrième fois.

6 commentaires:

  1. Bien vu ! et pas seulement caricatural... je ne compte plus les livres pris et repris dans ma bibliothèque, parfois maudits parce qu'ils restaient obscurs. Et un jour, sans que l'on sache bien pourquoi, l'un d'entre eux est lu et compris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À l'heure de me (re)consacrer beaucoup à Faulkner, il est impératif de me souvenir que le vieil ours n'était pas seulement impénétrable dans sa communication presse mais aussi dans ses romans. Alors cette expérience que vous avez faite, je la revivrai sans doute avec le titres que je n'ai pas lus.
      Premier objectif, "Le bruit et la fureur" avec un guide, le foliothèque associé. Pas trop de complications (j'espère?) d'entrée de jeu.

      Supprimer
  2. Puisque je passe cet été avec Giono, je passerai le prochain, si Dieu me prête vie, avec Faulkner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, les Giono rachetés à Manosque...! Si Dieu nous prête vie pour lire et relire les auteurs que nous aimons et voulons, nous vivrons longtemps.

      Supprimer
  3. Ah, oui!
    Ceci dit on est étonné de savoir combien de gens ne comprennent pas ce qu'ils lisent...et c'est jamais du Faulkner! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passer à côté, cela m'est arrivé bien des fois. Je trouve que ce'st moins grave, (ne l'est pas en fin de compte et est même profitable peut-être), quand on finit pas s'en rendre compte.
      ;)

      Supprimer