14 septembre 2017

Bonnard... et Marthe par Goffette

Que l'ombre la garde [Marthe] encore un peu dans son rêve qui flotte et la berce comme une eau, Pierre dans sa cuisine prépare le café. Il aime ce moment où le jour se décide à sauter la barre de la nuit, si près du silence qu'on entendrait son souffle en se penchant à la fenêtre. Il aime cette attente et ce geste de verser l'eau bouillante, tandis que l'eau du temps coule sur les toits où seuls encore, tels des cris de coqs, percent les cous rouges des cheminées. Le café passe lentement, noir comme un coup de poing : la nuit est morte.

Guy Goffette - Elle, par bonheur, et toujours nue



Hommage de Guy Goffette à celle qui fut l'épouse et pratiquement l'unique modèle de Pierre Bonnard. Marthe continue à susciter des questions à propos du mensonge qu'elle fit à Pierre, sur sa famille, sur son âge. Le récent livre (Stock, 2016) de Françoise Cloarec aide peut-être à les élucider ?


13 commentaires:

  1. J'ai commencé le livre de Guy Goffette et je l'ai abandonné ; il y a des moments où l'on sent que l'on n'est pas disponible à une histoire. Je me promets de le reprendre un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sain de voir les choses comme cela, beaucoup de livres ont leur moment propice.

      Supprimer
  2. J'ai entendu Guy Goffette à la radio hier, dans l'émission "La Compagnie des auteurs". Cela donnait envie de le lire, alors qu'il parlait de quelqu'un d'autre... Il a eu une enfance difficile cet homme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé l'entendre à la radio. Finalement, je connais plusieurs de ses livres mais sais peu de la vie de ce Gaumais.

      Supprimer
  3. Goffette, un auteur dont j'aime beaucoup les poèmes; je n'ai jamais lu de prose de lui mais cet extrait est beau! (tout comme la couverture du livre!)
    Bon week-end Christian.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les proses de Goffette sont poétiques, n'en doutez pas.
      On parle peu des couvertures de livres, elles ont un rôle commercial d'abord, c'est certain, mais il me semble que certaines président à la lecture comme un chef donne le "la" :-)

      Supprimer
  4. j'ai lu ce livre et je ne l'ai pas apprécié , je n'ai pas compris pourquoi cet auteur cherchait tant à dévoiler l'intimité de ce couple qui ne voulait rester discret.

    RépondreSupprimer
  5. j'ai lu le livre de Françoise Cloarec pas l'autre qui est peut-être meilleur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Goffette est un poète et n'essaie pas d'élucider les dessous du couple Pierre-Marthe. Il se contente de souligner ce qui a affecté Bonnard. C'est un bon texte, inspiré comme toujours chez l'auteur.

      Supprimer
  6. Je n'ai jamais rien lu de Goffette. Je lirais plutôt volontiers le livre de Françoise Cloarec sur Marthe Bonnard.
    Merci pour votre passage sur mon blog et pour votre commentaire particulièrement intéressant.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai curieux de votre avis sur le livre de F. Cloarec, si vous décidez de le lire. Marthe Bonnard est un être mystérieux.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  7. La peinture de Bonnard est comme celle de Vermeer, "intimiste" par "des effets de dissimulation ambigus." L'artiste, comme disait le critique d'art Daniel Arasse, a une "tendance à mettre des obstacles entre le spectateur et le sujet principal", qui «gêne le libre parcours visuel en profondeur.» La Dentellière (1670) : «Tout est organisé pour que le spectateur ne voie rien de ce que fait la dentellière.» (Arasse, L’ambition de Vermeer, 2001)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très utile ce que vous dites, et cela ma ramène à plusieurs peintures où Pierre Bonnard a mis Marthe en scène. Goffette les souligne pour ce qu'elles représentent dans l'histoire intime du couple : je les ai retrouvées sur internet et tout y semble organisé, en effet, pour que l'on ne voie pas directement l'objet principal du tableau.
      Je ne suis pas du tout un connaisseur, mais le livre de Goffette m'a mené vers une découverte plus approfondie du travail du peintre et vos indications les enrichissent.

      Supprimer