22 mai 2012

Les nouvelles guerres économiques - Christophe-Alexandre Paillard

Éditions Ophrys, 640 pages

Les termes "nouvelle "guerre économique", "géoéconomie", ... sont définis avec précision par l'auteur dans cette interview proposée sur le site de l'EGEA.

Les liens entre les problématiques économiques et les questions de sécurité ont toujours été étroits. Avec la mondialisation et l'extrême sophistication des rapports économiques mondiaux, il est de plus en plus nécessaire de disposer de points de repère clefs pour comprendre les nouveaux enjeux géo-économiques du monde.

Je suis d'avis que les simples curieux doivent pouvoir s'informer au bon endroit, c'est-à-dire là où l'information est dispensée par des experts. En voici une belle occasion. Les compétences[1] de l'auteur de cette brique en font une autorité incontestable dans le domaine de la géo-économie mondiale d'aujourd'hui (la publication est de 2011). Nous découvrons avec lui qu'à travers les préoccupations de sécurité, ce sont tous les grands questionnements contemporains qui sont soulevés: démographie, commerce, écologie, énergie, science, armement, information et politique. Il s'agit donc d'un ouvrage précieux et complet pour appréhender le monde actuel.

Le livre propose 45 exposés introduits par des questions: "Le nucléaire est-il une alternative ?", "La crise économique présente-t-elle des dangers pour la sécurité mondiale ?", "La guerre informatique existe-t-elle ? Polluer, un droit des nations riches ?..."

Ces exposés sont complétés par des fiches techniques synthétiques: "Le défi commercial américain", "Les guerres du pétrole", "Les achats de terres en Afrique,..."

En outre, une dizaine de fiches de lecture traitent d'ouvrages clés comme "L'art de la guerre" de Sun Tzu ou "L'infiltration mafieuse dans l'économie mondiale" pour n'en citer que deux.

L'auteur expose des situations problématiques et esquisse des pistes qui ne seront sans doute pas celles d'un militant écologiste ou d'un anti-militariste. Éloignées en tous cas de formulations populistes ou simplistes. Le devoir de réserve dû à ses fonctions l'obligent aussi à rester en deçà des polémiques. Il souligne notamment le danger de conflits que peuvent entraîner des déséquilibres économiques et la politique de désarmement pratiquée par l'Europe d'aujourd'hui.

Je n'ai pas encore lu tout l'ouvrage - il faudra des semaines pour lire tout avec le soin requis : j'ai néanmoins découvert la pertinence des sujets servis par des explications claires, complètes et bien documentées, ce qui en fait un bel outil pour des étudiants ou candidats aux hautes écoles, tout en restant accessible à toute personne soucieuse d'être bien informée sur ces questions. J'insiste sur l'accès rapide aux analyses grâce à la structure indexée de l'ouvrage: vous ne devrez pas vous farcir cent pages pour avoir une information complète sur tel ou tel enjeu particulier. Libre à chacun d'aller plus loin à travers la bibliographie abondante proposée en fin de volume. Une liste de sites internet y figure également.


Voici brièvement quelques grandes lignes dégagées par C-A Paillard.

- D'abord l'évidence des tensions à venir engendrées par la croissance de pays émergents, dont celle de la Chine qu'on pourrait comparer à celle de l'Allemagne dans la seconde moitié du 19è siècle, avec les conflits mondiaux qui ont suivi.

- La croissance de ces pays entraîne une demande accrue en ressources et matières premières : une attitude scientiste béate ne pourra résoudre les problèmes économiques posés désormais par le niveau de vie acquis ou espéré.

- L'absence de réponses concrètes aux défis énergétiques : le danger du nucléaire et les énergies renouvelables. Faut-il nous restreindre en prévision de l'apocalypse écologique prédit ?

- La pacification des mœurs géopolitiques n'étant pas à l'ordre du jour, comment considérer la diminution des moyens consacrés à la défense en Europe ?

La documentation est là : à chacun de se faire une opinion sur ces défis.

J'ai pu disposer de ce très intéressant ouvrage grâce au site Les agents littéraires, qui s'est donné pour mission de repérer les meilleurs livres non médiatisés et d'en faire la promotion sur internet. Je les remercie vivement.


[1] Directeur à la Commission nationale de l'informatique et des libertés, maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris, enseignant à l'ENA, chercheur à l'Université UBO de Santiago, auteur d'ouvrages et d'articles sur l'économie, les matières premières et la défense.


Commentaires


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

AUCUN COMMENTAIRE ANONYME NE SERA PUBLIÉ
NO ANONYMOUS COMMENT WILL BE PUBLISHED