10 mars 2012

Mirador - Patrick Delperdange

Je ne suis pas grand consommateur de romans policiers mais celui-ci m'a tenu si fort que je l'ai lu d'une traite, si bien que j'aurais pu vivre le même incident qu'au début du roman quand ma compagne a tenté de me tirer de ma liseuse pour engager la conversation.

Si j'insiste sur la proximité du récit avec mon vécu, c'est que l'histoire prend sa source dans un quotidien ordinaire proche de chacun et implique d'autant mieux le lecteur. Frank Malher très absorbé par son travail n'a pas de temps pour son épouse qui sollicite son attention, s'en suit un dispute qui s'envenime avec des conséquences démesurées qu'on découvre à perdre haleine, au rythme soutenu des 118 pages1.

Patrick Delperdange a de nombreuses cordes à son arc, autant du côté des jeunes que des adultes, scénarios de bandes desssinées, prix Rossel 2005, romans noirs, nombreuses traductions. Mirador, court et vif, a visiblement été conçu pour le numérique, si on considère que ce type de support convient surtout à des lecteurs pressés. Ce qui reste à prouver. Je n'adhère pas à cette idée qui conduirait à assimiler l'e-book à la littérature de gare, expression qui dans mon esprit ne veut pas dévaloriser celle-ci, car elle a ses justifications.

Ce texte constitue un excellent scénario de film noir, avec un nombre limité d'acteurs et un dosage judicieux de scènes d'action. Les dialogues sont fluides et tout se déroule à Bruxelles mais trouverait facilement place dans n'importe quelle grande ville du monde.

La valeur de Mirador réside dans la tension soutenue jusqu'à la révélation finale qui la consume définitivement. Ce genre de texte est comme un bon cigarillo: il ne se fume qu'une fois. Le lecteur devra débourser 4,99€ (seulement ? quand même ? C'est le prix ? Donnez votre avis !) pour découvrir ce roman-éclair sur sa liseuse, tablette ou son smartphone. Il est diffusé par les éditions ONLIT que je remercie de m'avoir aimablement confié cette lecture captivante. 

ONLIT Éditions, nouvel acteur belge du livre numérique, propose jusqu'ici quatre livres (voir sur ce blog L'orage - Jacques Mercier) dont un recueil de dix textes en téléchargement gratuit: Bruxelles midi. Celui-ci intéressera les amateurs d'écriture non-conforme et d'approche originales, parmi lesquels une belle idée de Patrick Delperdange et un regard (inédit) impressionniste et convaincant de François Bon sur la gare-thème. Le site propose d'autres textes intéressants à consulter en ligne gratos ici.
      
1 Au format ePub. Comment évaluer la longueur d'un e-book ? L'éditeur annonce celui-ci pour 177 pages (ce nombre concerne la version PDF et à raison d'environ 200 mots/page, c-à-d affichage en grands caractères). Si la longueur convient parfaitement à ce type d'histoire, le lecteur peut être étonné par le contenu effectif car la version ePub en caractères d'origine comporte moins de pages. Précisons que ONLIT Books propose de télécharger gratuitement un aperçu qui permet d'évaluer la densité du texte et de se faire une idée exacte. Il me semble que les éditeurs numériques ne doivent pas négliger cet aspect, car le flou peut conduire à ce que certains consommateurs se sentent floués. L'incident récent mis en avant avec la suspension du blog d'Aldus opposé à La République des Lettres atteste d'un problème manifeste: proposer un livre numérique que le lecteur potentiel ne voit ni ne touche appelle autant la prudence de ce dernier que l'affichage d'informations explicites de celui-là.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire